Amakuru

ESSI Nyamirambo commémore ses anciens employés victimes du génocide contre les Tutsis

Acette occasion, les jeunes ont été encouragés à ne pas céder devant ceux qui dénigrent et déforment l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsis sur les médias sociaux.

Iturushimbabazi Landouar, étudiant à l’École Secondaire des sciences Islamique de Nyamirambo, a souligné l’importance de comprendre la bravoure des Inkotanyi lors de cette 30e commémoration du génocide contre les Tutsis. Il a exhorté la jeunesse à s’unir pour combattre l’idéologie du génocide.

“En tant que musulmans, nous devons illustrer ce que le Coran nous enseigne, aimer et considérer les autres comme nos frères”, a déclaré Iturushimbabazi.

Il a également souligné que se souvenir des victimes ne devrait pas être uniquement la responsabilité des anciens, car ils comprennent la gravité du génocide commis contre les Tutsis en 1994.

“En tant que jeunes, il est de notre devoir de nous familiariser avec cette sombre histoire, car nous en subirons les conséquences. Nous devons donc jouer un rôle dans la construction de l’unité rwandaise pour un avenir meilleur”, a ajouté Iturushimbabazi.

Ntamuturano Abdu directeur de l’ESSI Nyamirambo, 

Le directeur de l’ESSI a souligné l’importance de l’altruisme en déclarant que chaque geste de bonté envers son prochain est un bienfait pour toute l’humanité, puisque tous les hommes sont issus d’une même origine.

Il a réaffirmé cette idée en déclarant : “Quand une personne fait du bien à son prochain, c’est comme si elle apportait du bien à l’ensemble des peuples du monde, car tous les hommes descendent d’une seule et même personne.”

De plus, il a mis en avant le rôle crucial de la jeunesse bien formée, qui incarne les valeurs et les forces du FPR Inkotanyi ayant mis fin au génocide contre les Tutsis en 1994. Aujourd’hui, ces mêmes jeunes constituent le moteur de notre nation, guidant le pays sur la voie du progrès et du développement.

Kayigamba Yusuf, survivant du génocide, a exprimé sa gratitude envers l’ESSI Nyamirambo pour l’avoir reconnu et aidé en tant que victime. Malgré sa profonde tristesse, il a apprécié la politique encourageant les jeunes à renoncer à la violence.

Kayigamba a souligné que Dieu a créé les gens pour se comprendre et s’aimer sans discrimination.

Directeur du Centre Culturel Islamique,M. Abdellatif AOUID OULAD

Le directeur du Centre Culturel Islamique, M. Abdellatif AOUID OULAD, a déclaré que nous devrions commémorer en donnant de la valeur et du respect à ceux qui viennent de nous, nous rappelant que Dieu a créé les gens d’un homme et d’une femme de plusieurs races et nations pour se connaître l’un l’autre.

Safari Hamudu, président d’IBUKA dans le District de Nyarugenge

Safari Hamudu, président d’IBUKA dans le District de Nyarugenge, a mis en garde les jeunes contre la désinformation sur les réseaux sociaux et les a exhortés à combattre ceux qui déforment l’histoire du génocide contre les Tutsis.

“Il est important de se rappeler que les auteurs et les héros du génocide étaient des jeunes. Par conséquent, nous devons être vigilants et participer activement à la prévention de telles atrocités”, a conclu Safari Hamudu.

Carine Kayitesi

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

IZASOMWE CYANE

To Top